D’Alep à Idleb: la parole aux Syriens.

Bandeau_Web

En décembre 2016, le régime syrien a forcé les habitants d’Alep-Est à se déplacer vers les campagnes  d’Alep et d’Idleb sous contrôle de l’opposition au régime de Damas. Il est urgent de continuer à informer l’opinion publique en France et ailleurs en Europe sur la situation des civils dans cette région de Syrie et qui, comme d’autres territoires aux mains de l’opposition  est toujours la cible de bombardements.

A cette fin, le Collectif des Amis d’Alep entend avec différents partenaires, porter la parole de la société civile en invitant une nouvelle fois des acteurs de terrain qui ont choisi de rester sur place;  en l’absence de journalistes occidentaux , leurs témoignages sont devenus  rares et peu audibles.

Financement participatif:

https://www.lepotcommun.fr/pot/469cnjhx

Programme des événements:

METZ, 14 mars à 18H00 à l’Arsenal: Conférence-témoignage avec Akram Al-Ahmad et Rim Ahmad.

PARIS, 15 mars à 19H00 à l’Institut du Monde Arabe: intervention de Younès Shasho et Akram Al-Ahmad. Au delà du désastre, penser et agir avec les démocrates syriens.

PARIS, 17 mars à 19H00: Réunion publique avec Akram Al-Ahmad à la Maison Verte (XVIIIème).

BORDEAUX, 17 mars: Conférence publique avec Younès Shasho et Rim Ahmad.

RENNES, 18 mars à 16H30: Réunion publique avec Akram Al-Ahmad.

LYON, 23 mars: Conférence-témoignage avec Akram Al-Ahmad et Rim Ahmad.

MARSEILLE
, 23 mars: conférence -témoignage avec Younès Shasho.

MONTPELLIER, 24  mars: Conférence témoignage avec Akram Al-Ahmad et Rim Ahmad.

LAUSANNE, 28 mars: Conférence témoignage avec Akram Al-Ahmad et Rim Ahmad.

GENÈVE, 29 mars: Conférence témoignage avec Akram Al-Ahmad et Rim Ahmad.

Intervenants

Un long et délicat travail de prise de contacts nous a permis d’identifier, au fil de nombreux échanges des acteurs syriens qui réalisent sur le terrain un travail significatif: deux journalistes, un humanitaire et un avocat: ils ont  une parole essentielle à porter en Europe sur la vie et le travail de la société civile qui continuent malgré tout. 

Akram Al Ahmad: 

Journaliste originaire de Hama vivant et travaillant dans la province d’Idleb. 

Il a créé l’une des premières agences de médias libres en Syrie, le   Syrian Press center qui dispose aujourd’hui d’une agence à Hama et dans la province d’Idleb.

«S’exprimer et informer sont des droits fondamentaux dont les Syriens ont toujours été privés ». 

Il  a également formé des centaines d’activistes au métier du journalisme : « Former des journalistes c’est bâtir les bases de la Syrie démocratique initiée par la révolution ». Aujourd’hui le Syrian Press Center est considéré comme une source importante d’information sur le conflit en Syrie.

Rim Ahmed:

Journaliste, vit et travaille dans la province d’Idleb.

Elle a choisi l’écriture pour témoigner de la situation des populations civiles dans le Nord de la Syrie d’où a été délogé le gouvernement d’Assad, notamment sur  les conditions de vie des femmes dans les zones dites libérées.
La guerre, pour les femmes en particulier « est un combat quotidien de survie rendant chaque simple tâche de la vie quotidienne difficile ».
Elle décrit dans des médias locaux la façon dont la guerre affecte la vie des civils et analyse la situation politique en Syrie.
Diplômée en langue et civilisation françaises, elle traduit des articles du français vers l’arabe pour le Syrian Press center.

Younès Shasho

Responsable humanitaire,Younes Shasho vit et travaille entre Gazientep (Turquie) et le Nord de la Syrie.

Etudiant en tourisme au début du soulèvement syrien, il participe aux sittings pacifiques à Alep dès 2011 et fonde avec d’autres manifestants en 2012  le Conseil des révolutionnaires de Salaheddine (premier quartier d’Alep à s’être soulevé) qu’il préside durant quelques mois.
Comme beaucoup d’activistes, avec la répression et les pénuries il est amené très rapidement à s’engager sur le plan humanitaire et de la défense des droits humains en créant cette même année l’association Brotherhood Organization for Development and Human Rights enregistrée en Turquie.
En Juillet 2016, lorsque le siège se referme sur Alep il se trouve à l’intérieur de la ville, il fera partie des convois de déplacements de civils forcés en décembre de la même année.

Abdulrazzaq Razzoq:

Avocat, Directeur exécutif du Conseil du Gouvernorat d’Alep.

Licencié en droit de l’université d’Alep en 1997,  il a exercé comme avocat jusqu’en 2012. Il a rejoint la révolte pacifique pour participer à la création des tribunaux civils dans les zones hors du contrôle du gouvernement de Damas.

Procureur général au Conseil Juridique Unifié, il participe à la mise en place de la Cour du District de l’ouest d’Alep, où il exerce comme juge, puis à la mise en place de la Cour de la ville d’Atareb fin 2013.

En 2015, il devient membre du bureau exécutif du Syndicat des Avocats Libres d’Alep ainsi que du Conseil d’administration de la commission syrienne pour la libération des prisonniers.

Il est nommé directeur exécutif du Conseil du Gouvernorat d’Alep en mars 2016 : à ce titre il participe à la gestion des déplacés d’Alep dans la campagne d’Alep sous contrôle de l’opposition.

(Comme tous les passeports délivrés par la Coalition Nationale Syrienne celui d’Abdulrazaq Razoq a  été récemment déclaré obsolète par les autorités turques ce qui ne lui permettra pas d’effectuer son déplacement en Europe : il communiquera donc dans les conférences soit par Skype soit au moyen de la vidéo).

Partenaires:

Mairies (Paris 2ème, Lyon 1er, Metz..), associations humanitaires ( COMSyr, Free Syria Montpellier), associations de défense des Droits de l’Homme (Amnesty international, LDH, Maison Internationale de Rennes, Jasmin de Damas, Syrie Démocratie 33, Tous pour la Syrie, Comité Pour une Syrie Libre et Démocratique, Appel d’Avignon), une agence de communication (Association des Médias libres-Syrie…), des établissements scolaires (Marseille).

Un projet porté par le Collectif des Amis d’Alep (CAA).

12039709_1483228845314819_6214467490648843388_n

Page Facebook de l’événement: https://www.facebook.com/events/771642846335757/

Contact: caa.syrie@gmail .com

Publicités

9 réflexions sur “D’Alep à Idleb: la parole aux Syriens.

  1. Pingback: Témoignage de Younès Shasho: humanitaire d’Alep. Le 23 mars à Marseille. | Collectif des Amis d'Alep

  2. Pingback: Metz: rencontre avec deux journalistes syriens, 14 mars à l’Arsenal. | Collectif des Amis d'Alep

  3. Pingback: Lyon: rencontre avec deux journalistes syriens. 23 mars à la Mairie du 1er. | Collectif des Amis d'Alep

  4. Pingback: Conférence & débat avec la presse Syrienne libre: 17 mars à Paris. | Collectif des Amis d'Alep

  5. Pingback: Bordeaux | Collectif des Amis d'Alep

  6. Pingback: Conférence avec Akram Al-Ahmad, fondateur de «Syrian Press Center »: une des premières agences de médias libres en Syrie. | Collectif des Amis d'Alep

  7. Pingback: Montpellier: rencontre avec deux journalistes syriens. 24 mars au Capitole. | Collectif des Amis d'Alep

  8. Pingback: Lausanne: rencontre avec deux journalistes Syriens. 28 mars à l’UNIL. | Collectif des Amis d'Alep

  9. Pingback: Genève: rencontre avec deux journalistes Syriens. 29 mars à l’UNIL. | Collectif des Amis d'Alep

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s